Pages Navigation Menu

L'éducation notre passeport pour l'avenir

2018 voyage en Inde

2018 voyage en Inde

L’objet du voyage a été la découverte de la spiritualité indienne et des richesses culturelles de l’Inde du sud. Il a concerné 19 élèves en TL et 4 en TS.

Séjour à Puducherry (ville de 250 000 habitants) : visite de l’ashram de Sri Aurobindo (haut-lieu de la spiritualité indienne moderne), d’Auroville (communauté spirituelle à vocation universaliste), d’une exploitation agricole (élevage bovin et plantation d’arachides), de l’ancien quartier français, du bord de mer, du parc arboré du centre-ville et du principal temple hindou (en activité).

Moment fort : la visite de l’école Saint-Antoine (établissement fondé par des sœurs catholiques et conventionné par l’État du Tamil Nadu) à l’occasion de la fête de Pongal, fête ancestrale annuelle célébrant la fin des moissons : discours en tamoul, rencontres avec les élèves et les enseignants, spectacles de danse traditionnelle, partage du « pongal », spécialité culinaire préparée pour la fête.

Séjour à Mamallapuram-Mahabalipuram (petite ville côtière de 30 000 habitants): visite de trois sites majeurs inscrits au patrimoine classé de l’Unesco : les cinq rathas, la descente du Gange, le temple du rivage. Joyaux de l’architecture religieuse hindoue du VIIème siècle (dynastie des Pallava), ils figurent parmi les plus beaux monuments de l’Inde.

Visite de Kantchipuram (ville de 500 000 habitants, ancienne capitale du royaume Pallava aux VIIè et VIIIème siècles) : découverte de deux temples, dont l’un en activité (rites religieux très intéressants durant la visite). Visite d’un atelier de soierie traditionnelle : la ville est le principal centre de production de soieries (soie naturelle, bien sûr) de toute l’Inde (on y compte plusieurs milliers d’ateliers familiaux).

Séjour à Chennai (ville de 13 millions d’habitants, capitale de l’État fédéré du Tamil Nadu). Visite de la basilique Saint-Thomas (la dépouille du saint se trouve dans la crypte) qui témoigne de la présence du christianisme au Tamil Nadu (7 % de la population). Visite d’un centre commercial moderne fréquenté par les nouvelles classes moyennes d’une Inde en plein développement économique.

Conclusion :

– Ce voyage exaltant a permis aux élèves de prendre le pouls d’une Inde du Sud où la religion est omniprésente et les traditions spirituelles particulièrement vivaces.

– La coïncidence de notre voyage avec la Fête annuelle de Pongal (spécifique à l’Inde du Sud) a contribué à cette atmosphère à la fois festive et sacrée qui a beaucoup marqué les participants au voyage